Striptease raté pour Lady Gaget

Une mère célibataire attardée prête à vendre son bébé sur ebay, une adolescente perturbée qui se prend pour un vampire ou encore une actrice porno qui veut jouer du Molière. Lady Gaget, c’est le portrait caricatural et malheureusement raté d’une famille de losers idéale pour Confessions intimes ou Striptease.

Car les tableaux, inégaux et parfois brouillons, se succèdent sans jamais réellement parvenir à nous convaincre tout au long de cette représentation (je m’interroge encore sur l’intérêt du sketche sur Koh Lanta). Les traits des personnages sont trop forcés, les situations sont convenues et sans surprises voire même à certains moments vulgaires à l’image de la scène du test de grossesse.

Au delà du spectacle, il y a bien sûr une critique de la télé-réalité, cette « merde télévisionnelle » comme le dit
naïvement l’un des personnages, et des anonymes qui s’y exhibent. On l’oublie presque tant les sketches sont ennuyeux. Pire, on se dit qu’on rirait finalement peut-être plus en regardant réellement Confessions intimes plutôt que cette insipide caricature. Caroline

Gaget (qui est également à l’affiche de la pièce de théâtre Bonjour ivresse) est pourtant indéniablement une comédienne talentueuse et fait preuve d’une belle énergie sur scène mais elle est ici manifestement desservie par un texte médiocre. C’est bien dommage.

Lady Gaget
Comédie des 3 Bornes
32, rue des Trois Bornes,
75 011 Paris

Du 13/01/13 au 01/07/13 tous les dimanches et lundis à 20h15

Alizée

Faites comme Alizée : devenez rédacteur d’un soir pour Vu Sur Scène et obtenez des invitations gratuites en échange d’un article, informations ici : théâtre gratuit.

Rédacteur invité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting