Piment ? Non merci je vais voir Haroun !

Quand vous arriverez au République avec presque trois quart d’heure d’avance pour aller voir Haroun, et que vous constaterez que la file d’attente s’étend déjà sur 200 mètres, prenez une respiration profonde et calmez-vous : ils sont tous venus pour le Comte de Bouderbala ! Oui, votre file à vous, c’est celle sur la gauche, où il y a deux personnes devant vous ! Et ce n’est qu’en sortant du spectacle que vous pourrez constater que vous avez eu le nez fin, car d’ici peu cette file d’attente interminable que vous avez vu, elle sera aussi pour Haroun. Prenez une minute pour vous féliciter, ça fait toujours du bien, surtout que la salle sera comble.

De Youtube à la scène

Le spectacle était à 21h40, il faut attendre donc que la salle se vide pour y rentrer. Et justement, une fois la séance précédente terminée, les spectateurs sortent la mine réjouie et le sourire aux lèvres, des « c’était génial » fusent ici et là. J’aborde un d’entre eux :
« Excusez-moi, qui avez-vous vu à l’instant ?
– Haroun, et vous, vous attendez pour ?
– Heu… Haroun ! »
Et oui, Haroun enchaîne quasiment sans pause 2 représentations. Je vous avoue que j’étais un peu sceptique du coup en entrant. Et pourtant !

Je connaissais Haroun par ses vidéos sur Internet. Découvert dans le Jamel Comedy Club, j’avais tout de suite accroché à son humour cynique, sa présence minimaliste – si on peut l’appeler comme ça ¬- sur scène, les thèmes délicats qu’il aborde sans concession et son style d’intello qu’il cultive. Sur sa chaîne youtube, quelques vidéos sont en ligne, avec deux-trois spoilers, mais rien de bien méchant. C’est un peu comme si vous aviez vu une bande annonce avant d’aller voir un film au cinéma finalement. Il y a également un spectacle de plus d’une heure concernant les dernières élections présidentielles.

C’est toujours un peu à double tranchant quand on va voir un spectacle d’un humoriste dont on connait certains sketchs je trouve. J’avais une certaine attente en y allant, et sincèrement, quand j’ai vu le prix du billet, je me suis dit qu’il avait intérêt à assurer.

Ecriture pointue, thèmes variés

Et, comme les précédents spectateurs, je suis ressorti ravi ! Même si ça n’excuse pas le prix du billet, Haroun est un humoriste hors pair. L’écriture est pointue, les thèmes variés, il n’hésite pas à s’attaquer à des sujets parfois très sensibles. Son spectacle est vraiment bien mené, surprenant parfois pour moi qui m’attendais à avoir quelqu’un derrière un micro déblatérant sur un ton uniforme tous ses textes. Quelques rares parties improvisées m’ont laissées un peu sur ma faim : Haroun laisse supposer une grande réactivité en improvisation qui donne envie d’en avoir encore, mais les moments d’impro sont rares et écourtés. Un tout petit peu dommage je trouve.
Je lui reprocherais tout de même sa diction qui, à certains moments, empêche clairement de bien comprendre ce qu’il dit. C’est peut-être un des seuls indices qui nous montre qu’on est encore devant un jeune humoriste tellement le reste du spectacle est bon.

Haroun a un style vraiment bien à lui, sur son écriture, son élocution et sa présence scénique. Il traite les sujets avec une analyse acérée, et lance avec beaucoup d’humour des réflexions très pertinentes.

Entré sceptique et ressorti conquis, que demander de plus ?

Haroun
Twitter : @haaaroun
Le République à Paris (@LeRepublique75 ‏)
Jusqu’en janvier 2018

Max pour Vu Sur Scène

Rédacteur invité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting