Molière, revisité en Commedia dell’Arte

Qui ne connaît pas un des classiques de Molière « Le Médecin malgré lui » ?

Martine, battue par son mari (Sganarelle), cherche à se venger et le fait passer pour un médecin.
Forcé de croire qu’il est l’un des plus grand médecin, il guérit une fausse muette (Lucinde) en lui rendant son
galant (Léandre).

Certes, cette pièce reste un classique de Molière, mais la Compagnie du Théâtre de l’éventail, a eu l’ingénieuse idée, de nous emmener en italie, en nous proposant une Commedia dell’Arte.

Une très belle surprise, à laquelle on ne s’attendait pas, une comédie fantaisiste, drôle, hilarante pendant 1H15.

A la fois, moderne (et oui ! Vous pourrez entendre du « Gagnam Style »), une gestuelle qui parfois frôle le pantomime, cette comédie originale surprend agréablement le spectateur !

Une fourchette de comédiens qui ont su s’approprier, les rôles des différents acteurs, avec une énergie déconcertante, des postures surprenantes et une intonation qui nous plonge au coeur de cette pièce. Tantôt cyniques, tantôt facétieux, ils ont su respecter la crédulité de l’homme face à l’ignorance d’un savoir, très bien orchestré par ce faux médecin.

Le théâtre en gradin, conditionne cette atmosphère de « spectacle sur scène », en offrant une vue panoramique, de façon à s’imprégner des moindres détails de cette pièce.

Elle se déroule du 6 janvier au 27 mars 2013, les Mardis et Mercredis à 19h30, et les dimanches à 15h00 au :

Théâtre Clavel
3, rue Clavel
75019 PARIS

Un savoureux moment à partager en famille, entre amis ou bien tout seul. Je vous rassure, l’ennui ne sera pas au rendez-vous !

PS : Merci encore à Vu sur scène pour ce troc très intéressant !

Corinne

Faites comme Corinne : devenez rédacteur d’un soir pour Vu Sur Scène et obtenez des invitations gratuites en échange d’un article, informations ici : théâtre gratuit.

Rédacteur invité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting