Rayon Grand Déballage aux Blancs Manteaux

J’avais rendez-vous ce soir là au théâtre des Blancs Manteaux dans le marais pour une comédie « douce-amère »  dixit le dossier de presse : Rayon Grand Déballage. Une pièce qui me semblait assez « nana » : 2 femmes coincées la nuit dans un grand magasin, l’occasion d’un huit clos, en face à face. Peut-être mon côté fille qui m’a poussé à venir.

Alors je vous rassure tout de suite : pas besoin d’être du beau sexe pour prendre du plaisir dans la salle. Sandrine (Anne Broussard) et Elise (Valérie Frida) ont une première rencontre violente. Rencontre qui préfigure de leurs échanges, musclés pendant une grande partie de la pièce et qui petit à petit vous s’adoucirent à force de se découvrir…

2 personnages que tout oppose donc : une maman, entièrement dédiée à sa famille, très cultivée, un peu désabusée par son mari médecin (« tu es malheureuse ? Prends un somnifère ! »), Sandrine, et Elise, snob et cynique à souhait, légèrement alcoolisée, imbattable sur les parfums et qui n’a d’yeux que pour la dernière paire de talons de Dior. Ca fait forcément des étincelles ! C’est sûrement dû à l’écriture (Lilian Lloyd et Olivier Fournel) qui fait d’Elise un personnage marrant avec des répliques « cultes » mais j’ai clairement eu beaucoup de plaisir avec Elise. Scéniquement hein. L’interprétation de Valérie Frida n’y est surement pas pour rien : c’était ce soir là, sa 4ème représentation dans ce rôle et elle l’incarnait à merveille. J’ai aimé son ton, sa dynamique, ses mimiques… les répliques claquent comme autant d’incompréhension entre ces deux femmes.

J’ai passé un excellent moment donc ce soir là au théâtre … jusqu’à ce que j’arrive au bar du théâtre des Blancs Manteaux. Alors oui ça n’a rien à voir avec la pièce mais ça fait parti de ma soirée… et elle s’est mal terminée : pas de bonjour ni bonsoir en arrivant, bon pourquoi pas. Mais nous demander de partir, alors que le barman nous a versé nos demis 5 minutes auparavant sans nous dire qu’il allait fermer, les boules. Et puis pas nous le demander genre : « bon désolé les gars, je suis obligé de fermer » avec un petit sourire. Non pensez-vous, c’est fait sur le ton « j’attends » avec un regard et une tête de 3 pieds de long. Et pour finir par s’entendre dire par le sympathique barman : « comme ça, vous ne reviendrez plus ». Ca pour sur, on ne m’y reprendra pas. (cher monsieur faites autre choses de vos soirées, genre un boulot où vous n’aurez pas à vous farcir des clients qui veulent plus de 7min30 pour leur petite mousse).

Je vous recommande donc volontiers d’aller passer un bon petit moment pour voir Rayon Grand Déballage mais bien d’aller ailleurs (et il y a des quoi faire dans le quartier) pour prendre une petite mousse.

Rayon Grand Déballage
Théâtre des Blancs Manteaux
15, rue des Blancs Manteaux
75004 Paris
http://www.blancsmanteaux.fr
du lundi au mercredi 21h

Jef

A propos de Jef Au simple mot insolite, il est toujours prêt à faire quelques km en plus. Passionné de voyage, il anime Voyage-Insolite.com et son blog perso Vol714.com, le jour devient dealer de gadgets avec Super-Insolite.com et le jeudi organise l'apéro avec Aperodujeudi.com. Et la nuit dort. Parfois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting