Chroniques au Festival de théâtre amateur d’Aubervilliers

Le théâtre amateur était à l’honneur ce soir là. J’allais voir mon pote Nico (de l’apéro du jeudi) jouer avec sa troupe, Les Canards sous la pluie. Le Nico ne jouait pas n’importe où : sa troupe et son projet avait été sélectionné par le festival de théâtre amateur d’Aubervilliers. Rien que ça. Ce festival est organisé par la troupe des Frères Poussières. Une compagnie qui non contente d’avoir produit 7 spectacles s’est lancée dans la réhabilitation du théâtre d’Aubervilliers. Revenons à ce soir.

Ce soir là, le festival avait lieu à l’Espace Renaudi – une architecture stalinienne de toute beauté. Les Canards sous la pluie interprétaient donc une pièce contemporaine de Xavier Durringer, Chroniques. Des tranches de vie, tantôt banales (« je me trouve nulle ») tantôt de folles histoires d’amour ou d’espoir… Pas évident pour des comédiens amateurs et je dois avoué que j’ai été agréablement surpris par leur jeu, plutôt convainquant. Malgré une mise en scène variée, je trouve l’exercice un brin monotone. J’aurais préféré un peu plus de dialogues, de vie entre les comédiens. Mais on ne s’embête pas, tellement pas, que la pièce est au finale assez courte et ce genre de format là, pour une pièce contemporaine, c’est plutôt une bonne idée.

Merci à Karine de m’avoir accompagné !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting