Brassens, Brel, Ferré ou l’Interview au Café de la gare…

Séverine est allée voir “Brassens, Brel, Ferré ou l’Interview” grâce à VuSurScene.com, faites comme elle, faites vous offrir des places de théâtre en échange d’un article rédigé pour VuSurScene ! Tout est expliqué ici : théâtre gratuit !
______

Une affiche incroyable dans un théâtre mythique, le Café de la gare !

J’étais ravie, ravie et ravie…

Aurore Ly a choisi une mise en scène minimaliste qui nous replonge immédiatement dans l’atmosphère du studio, juste quelques bières et beaucoup de tabac pour redonner le la.

Il y a bien sûr, Brel, Brassens et Ferré autour d’une table et puis ce quatrième, le journaliste, qui restera toujours un inconnu.

Et les voilà qui devisent. Nous sommes au cœur de l’instant. Le jeu des comédiens –Alain Lagneau en Brassens est particulièrement probant- leur recherche de contenance pendant les  interludes, tout nous donne le sentiment de cueillir cet échange, même ou surtout les voix nous convainquent.

Mais déçue, déçue, déçue, par ces hommes.

Drôle de personnages finalement, je ne les connaissais sans doute pas assez, j’attendais certainement un échange plus intellectuel, plus nourrissant…

Et les voilà, tous les trois campés dans des univers qu’ils ne partageront pas, lieux communs et emphase, bons sens et drôlerie, illusion de débat et pseudo connivence…

Etait-ce le propos d’Aurore Ly, je ne sais pas le dire.

Ils m’ont déçus, mais pas la pièce, qui met enfin des mots sur cette photo d’anthologie !

Info pratique :
– la pièce ne se joue plus actuellement mais il est peut être possible de la voir en tournée

Séverine

passion theatre

2 Comments

  1. Une conteuse et trois musiciens, locataires pour un temps de l’univers de Brassens, vous donnent rendez-vous pour un spectacle singulier.
    Ces quatre olibrius aux multiples univers revisitent l’œuvre du grand Georges sur des rythmes bariolés.
    Certains soirs, la statue de l’Illustre s’en dandinerait sur son socle…Bigre alors !

  2. Pas aussi déçu que toi chère Séverine ! J’ai trouvé que la pièce remettait bien l’ambiance : cigarettes, verres pleins, col roulé… voyage dans le temps assuré ! j’ai particulièrement aimé le comédien jouant Brassens qui reprenait à merveille son accent. Et quelle bonne idée d’avoir diffusé une chanson de chacun pendant la pièce… histoire de nous replonger dans leur musique aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting