LA PASSE IMAGINAIRE

La Passe imaginaire, est un spectacle chorégraphique de et par Etcha Dvornik ,d’après l’oeuvre maîtresse de Grisélidis Réal, écrivaine, peintre et prostituée suisse (1929-2005).

La Passe imaginaire est le fruit d’une correspondance entretenue de l’été 1980 à l’hiver 1991 avec Jean-Luc Hennig.

Écrivaine flamboyante à l’écriture large et puissante, lyrique et crue, femme libre et engagée, enragée et humaniste, elle fut à la tête de tous les combats et des mouvements de prostituées des années 1970. Car, pour elle,  » la prostitution est un art, un humanisme et un acte révolutionnaire  » !

Danseuse et chorégraphe contemporaine, Etcha Dvornik s’est reconnue dans ses rêves, ses délires, sa folie, son goût de liberté, dans le corps brisé et jouissant. Quelle articulation est-elle possible entre le texte et les mouvements, entre le corps parlant et le corps dansant afin de poursuivre la nature du désir ?

La prostitution est ce lieu étroit qui permet de penser le monde des objets et des sujets, l’art et sa conception, la marchandise et le capital. Questionner ce phénomène permet repenser les catégories du regard et de se dégager des automatismes intellectuels avec lesquels on s’efforce de classifier les choses qui nous entourent.

 » C’est ainsi qu’on saisit sa folie à la gorge pour la faire plier et danser. Car c’est tout un art d’être folle et d’être heureuse en même temps, et de dire merde au monde entier, en éclatant de rire !  » Grisélidis Réal,La Passe imaginaire, éditions Verticales

Dates de réprésentations et horaires
du 7février au 3 avril 2020 à21h 30
Adresse de la salle ou du théâtre
THEO Théâtre, 20 rue Théodore Deck
Site internet
Avatar

passion theatre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting