L’Ordre des Choses au théâtre de la Michodière

Il y a quelques semaines j’avais rendez-vous du côté de la rue de la Michodière, au théâtre éponyme. Avec qui ? Avec l’Ordre des Choses. La nouvelle pièce de Marc Fayet mise en scène par Richard Berry, avec inside Pascale Louange, Vincent Desagnat et… Gérard Darmon himself. Oui en fait c’est vrai j’avais peut-être rendez-vous d’abord avec mister Darmon.

Je ne l’avais encore jamais vu sur scène et je me disais bien que je manquais quelque chose. On ne présente pas vraiment Gérard Darmon. Moi il m’a marqué évidemment dans « les » Grand Pardon, la Cité de la Peur, Astérix Mission Cléopâtre… mais surtout je trouve que Gérard Darmon a un charisme de dingue. Il était grand temps de voir ça sur scène.

Sexagénère rock’n’roll

l'ordre des choses théâtre de la michodiere

Le pitch de la pièce de Marc Fayet ? Un sexagénaire rock’n’roll, Bernard (Gérard Darmon), qui vit avec sa jeune compagne Juliette, voit arriver Thomas qui annonce être son fils caché. Dossier ADN à l’appui. Voilà le jeu est en place et d’ailleurs on n’en sortira pas beaucoup.

Vous l’avez compris, le centre de la pièce c’est Gérard Darmon qui va devoir faire face à son passé, ses erreurs, sa mauvaise foi. Face aussi aux deux autres protagonistes de l’affaire. D’ailleurs on se demande presque si toute la pièce, la distribution n’est pas faite que pour servir Darmon.

Après tout pourquoi pas. L’acteur est à la hauteur de mes espérances. Il tient son personnage parfaitement : ses mimiques, ses silences, ses sourires… un vrai moment de plaisir pour les spectateurs.

Darmon superstar

l'ordre des choses théâtre de la michodiere

Si bien qu’on est un peu moins sous le charme des deux autres comédiens. Pascale Louange, si il n’y a aucune fausse note, a du mal je trouve à vraiment faire vivre son texte. Vincent Desagnat, finalement jeune premier sur scène, s’est quant à lui « bien bagarré » avec son rôle. Le moment de complicité entre père et fils à (vraiment) jouer du ACDC à la guitare marche très bien.

l'ordre des choses théâtre de la michodiere

Comme je vous le disais on ne sort finalement pas trop de la mise en place. Si on découvre l’histoire de Bernard, l’intrigue a du mal à avancer, même si Marc Fayet aborde ici des thèmes d’actualité : la paternité, le désir d’enfant, la différence d’âge dans l’amour.

La mise en scène de Richard Berry est efficace. J’aurais du mal à trouver d’autre qualificatif. Le décor si il n’est pas très réaliste est très bien réalisé. Le repère du vieux crooner est bien en place : bar, salon, avec même ce qu’on pense être une cours (où on peut même voir une vraie pluie).

En sortant de la pièce on se demande bien comment on aurait réagi à la place de Bernard ? Car si il est vraiment de mauvaise foi pendant la pièce, on ne peut s’empêcher de bien aimer ce personnage qui finit par être attendrissant.

L’Ordre des Choses
Distribution : De Marc Fayet, mise en scène Richard Berry. Avec Gérard Darmon, Vincent Desagnat, Pascale Louange
Jusqu’au 31 décembre 2018
Théâtre de la Michodière
4 bis rue de la Michodière 75002 Paris

 

Jef

Jef

Au simple mot insolite, il est toujours prêt à faire quelques km en plus. Passionné de voyage, il anime Voyage-Insolite.com et son blog perso Vol714.com, le jour devient dealer de gadgets avec Super-Insolite.com et le jeudi organise l'apéro avec Aperodujeudi.com. Et la nuit dort. Parfois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting