Inflammable de David Azencot

C’est dans la petite salle du Théâtre 13e art à Paris que nous attend David Azencot. Le décor est sobre, et un fauteuil trône au milieu de la scène. Très rapidement le comédien donne le ton : l’humour noir.

Un portrait au vitriol de notre société

Prenant souvent la salle pour témoin, il peint un portrait au vitriol de notre société dans tous ses aspects. Rien ne semble faire peur à David qui traite du djihadisme, de la maladie, en passant par le viol, le féminisme, le machisme, et tellement d’autres sujets encore.

Le spectacle a parfois du mal à décoller, et il manque sans doute un peu de punch, mais le texte quant à lui est d’une grande qualité, ce qui permet à son auteur de finir par nous emmener avec lui dans son univers.

Pas de fil conducteur, mais une série de sketchs à thème

Il ne s’agit pas d’un seul en scène avec un thème unique et un fil conducteur, mais plutôt d’un ensemble de sketchs qui traitent chacun de sujets de société. David surfe beaucoup sur des sujets qui lui sont propres (la maladie, la religion juive…) mais également de sujets de société (djihadisme, sexisme…) Rien ne lui échappe, et il jongle habilement d’un thème à l’autre. Les circonvolutions autour des thèmes abordés ne l’empêche jamais de retomber sur ses pieds.

Si vous ne souhaitez pas rire de tout, ne vous rendez surtout pas à ce spectacle

Peu de sujets ne sont pas abordés. De ce fait, à un moment où à un autre, vous serez forcément concernés… Partant de ce postulat, vous prendrez la pleine mesure de l’adage qui dit qu’on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui, ce qui tombe bien puisque David Azencot n’est pas n’importe qui : c’est un humoriste en pleine ascension.
A découvrir donc.

En ce moment :

Le Sentier des Halles
Salle de spectacle 50 Rue d’Aboukir 75002 Paris

Kim

Kim

Toujours envie d'être surprise, Kim est en quête permanente de nouveaux spectacles et pièces de théâtre qui l'emmènent loin sans bouger de son fautueil ! Jamais contre une comédie sentimentale, elle est rédactrice pour Vu Sur Scène depuis 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting