Quintessence d’Alexis Gruss

Après son succès « Pégase et Icare », c’est une nouvelle fois sur fond de mythologie que le cirque Alexis Gruss nous propose son nouveau spectacle : Quintessence. Joseph, fils de Bellerophon est missionné pour récupérer un fragment de chacun des quatre éléments (eau, air, terre et feu) dans le but de sauver Pégase, le cheval ailé.

La magie du cirque mais pas que…

Après quelques minutes de marche, ou votre arrivée en navette depuis Porte d’Auteuil, le chapiteau blanc du Cirque Gruss se dévoile dans la nuit noire de l’ouest parisien. A votre entrée sous le chapiteau, la magie opère. L’odeur des chevaux, la piste sablonneuse, l’orchestre et les lumières nous entrainent dans l’univers du cirque.

Et puis, le spectacle commence… Au son des guitares électriques, de la batterie, mais également des cuivres, le premier tableau nous présente Alexis Gruss sur son cheval blanc et la compagnie d’acrobates aériens « Les Farfadais ».

Les tableaux s’enchainent, alternant numéros de cirque classiques (jongleries, acrobaties, dressage de chiens…), numéros équestres (voltiges, portés et acrobaties, carrousel équestre avec plus de vingt chevaux sur la piste…) et numéros d’acrobatie et de danse aérienne.

Le tout est savamment accompagné de chansons du répertoire pop rock revisitées pour l’occasion.

Trois dimensions

Le spectacle monte en puissance, et la seconde partie est une série de numéros de plus en plus grandioses. Trois scènes s’offrent à nous : la piste du cirque, les airs et la scène mouvante qui monte et descend en fonction des différents tableaux proposés.

Le spectacle se conclut par un balai aérien aquatique que les farfadais subliment par leurs chorégraphies spectaculaires et toujours aussi fluides malgré plus de deux heures de présence et d’effort sur terre comme dans les airs.

Final majestueux

A l’issue du dernier tableau, Joseph remet à Pégase les quatre éléments et reçoit l’élément ultime, ce cinquième élément qui lui permettra d’achever sa quête : La Quintessence… C’est sous un déluge d’eau et de lumières que s’achèvent ce spectacle, réveillant l’âme d’enfant du spectateur, qui, les yeux écarquillés, applaudit sans discontinuer les artistes venus saluer tout autour de la piste.

A Paris jusqu’au 19 février 2017, la troupe fera ensuite la tournée des Zéniths partout en France.

Kim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting