Love is in the air

Pour la première de « Deux amoureux à Paris », qui a pour écrin le Théâtre de la Contrescarpe, la file d’attente serpentait jusqu’à la place du même nom. Dans ce théâtre de poche, les VIP du jour s’engouffraient jusqu’au petit balcon. « Deux amoureux à Paris », c’est l’histoire – vraie – d’un duo d’artistes : Aude Brenner, ex-meneuse de revues aux Folies Bergères, et Régis Simon, musicien-chanteur au look « titi parisien ». Couple à la vie comme à la scène, ils ont monté un spectacle qui racontent leur début de vie d’artistes à Paris, les paillettes en moins !

deux_amoureux_paris

En fond de scène, des vidéos – souvent cocasses – illustrent les chansons composées par leur soin. Avec comme fil rouge la chanson « Métropolitain », ils nous font voyager dans le Paris des films romantiques et des cartes postales, des Champs-Elysées à la place de la Concorde et n’hésitent pas à vanter les atours scintillants de la Tour-Eiffel. C’est ambiance jazzy à Montparnasse (« Cosy Montparnasse jazz and kiki »), music-hall à Pigalle, et guinguette et valse musette à Montmartre, où ils ont débuté. « Rendez-vous chez Plumeau, sur la Butte-Montmartre, là-haut tout là-haut / Tous les jours c’est la fête, sur la Butte c’est guingette ».

Les chansons s’enchaînent vite, ponctuées de petits gags – mention spéciale pour l’imitation de Bourvil. Si « Deux amoureux à Paris » est une ode à la ville lumière, c’est aussi un récit humoristique autour de la vie de bohème – chambre de bonne sous les toits incluse. Le public est sous le charme, et pour cette première date, est composé d’amis – même le propriétaire de chez Plumeau est venu encourager les deux artistes ! Du piano, de l’accordéon, et surtout beaucoup de sincérité : un spectacle qui séduira les amoureux de Paris ou les touristes en goguette.

Théâtre de la Contrescarpe
5 rue Blainville, 75005 Paris
Tél : 01 42 01 81 88

Tiphaine

Tiphaine Cariou

Retrouvez Tiphaine sur son blog : http://www.tiphaine-cariou.com/blog/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting