Le dîner de dindons

Le théâtre Montorgueil accueille tous les dimanches soirs « Pourquoi faire simple », une comédie de mœurs signée Rémy Giordano. Au départ, un repas entre amis. Julie et Romain, en couple depuis 7 ans, ont invité leurs amis Emilie et Eric dans l’espoir qu’ils se plaisent, se séduisent et repartent ensemble. Sauf que ni l’un ni l’autre des conviés ne se présente. A leur place, la bombesque Betsy et Roberto, alias Bob, débarquent.

AffichePourquoiFaireSimple (2)

Ces arrivées impromptues marquent le début d’un vaudeville classique, quoique légèrement trop compliqué. Car les retournements de situation s’enchaînent à toute allure, oubliant que le public est là pour se divertir et non pour tenter de réfléchir à qui est le dindon de qui à chaque minute.

En effet, non seulement les invités ne sont pas les bons, mais en plus le but initial du dîner est faux. Il s’agit juste d’un prétexte inventé par Julie, qui souhaite se séparer de Romain tout en douceur. De Cupidon, la maîtresse de maison se transforme donc en redoutable Machiavel, prise finalement à son propre jeu du fait de la redoutable solidarité masculine.

Vous l’aurez compris, si tout (ou presque) se déroule dans une pièce (le salon de Julie et Romain), et uniquement entre quatre personnages, les quiproquos et autres surprises s’enchaînent durant 1 heure 15. Si les rires sont présents, les neurones ne doivent pas pour autant être laissées au vestiaire !

Dates de représentations
Tous les dimanches à 18h30

« Pourquoi faire simple – Ou quoi de mieux qu’un dîner entre amis pour rompre en douceur ? » – Une comédie écrite et mise en scène par
Rémy Giordano. Avec Céline Berti, Luca Bozzi, Pierre-Louis Jozan et
Elise Touchon.
Au Théâtre Montorgeuil – 3 rue du Sentier, 75 002 Paris. Les
dimanches à 18h30. Tel. 01 40 26 08 33

Océane

Faites comme Océane : devenez rédacteur d’un soir pour Vu Sur Scène et obtenez des invitations gratuites en échange d’un article, informations ici.

Rédacteur invité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting