Un puzzle cinique mais souvent réaliste

David entretient une relation par mail avec une jeune Française, Sandrine. Ils se sont rencontrés pendant un congrès d’entreprises à Londres. Ils ont passé une nuit ensemble. Pour eux deux, cela a compté.

Peu à peu, David se livre. Il n’a pas toujours travaillé dans la vente. A une époque, il était prof de lettres. Et marié, à Jess,
dont il était fou amoureux. Mais sa femme avait des dettes. De très, très grosses dettes. Alors, entre l’amour et l’argent, il a fallu choisir. »

Nous avons suivi chaque tableau, curieux et interrogatifs, pour en comprendre le sens et recoller au fur et à mesure les morceaux du puzzle.

Une pièce à la fois dramatique, cinique, émouvante qui nous mène à une réflexion existentialiste. Qu’est ce que le bonheur ? Comment être heureux ? Qu’est ce que vaut notre existence ? Qui sommes nous ? Quelle place pour l’amour ?

Nous pouvons tous nous reconnaitre dans ces réflexions qui nous poussent à croire que c’est l’amour notre seul but même si nous passons souvent à côté. Les comédiens sont pour la plupart assez jeunes ce qui donnent de la
fraîcheur à cette pièce. Le décor est minimaliste et pourtant largement suffisant. Ce qui nous captive c’est la profondeur des âmes qui nous sont présentées, dévoilées au fur et à mesure… et notre propre réflexion intérieure.

Confluences
190 boulevard de Charonne, 75020 Paris
Salle de spectacle de 75 places environ
Métro : Alexandre Dumas ou Philippe Auguste (Ligne 2)
Ambiance « estudiantine » en semaine

Un spectacle du Collectif Les Âmes Visibles

Auteur : Dennis Kelly
Artistes : Teddy Atlani, Maxime Lafay, Alexandre Lhomme, Pauline
Raineri, Marine Reiland, Louve Reiniche-Larroche
Metteur en scène : Alexandre Lhomme

Coralie

Faites comme Coralie : devenez rédacteur d’un soir pour Vu Sur Scène et obtenez des invitations gratuites en échange d’un article, informations ici : théâtre gratuit.

Rédacteur invité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting