Un 15 août sur palier à la Comédie des 3 bornes

Un 15 août sur palier, à la Comédie des 3 Bornes , c’est l’histoire de 2 femmes, Sarah shampouineuse de son état, fraîche et croustillante, et Marine sa voisine, écrivain, austère, qui aime peu le genre humain . Elles vont être amenées à partager fortuitement l’espace d’un 15 août au soir leur palier.

Tout commence quand Sarah se retrouve à la porte de chez elle. L’immeuble en ce 15 août est vide de ses occupants. La voilà contrainte d’aller demander de l’aide à Marine, sa voisine de palier, la seule personne présente à ce jour dans l’immeuble. Après avoir fait preuve dès le début d’une franche animosité, Marine, va peu à peu se confier.

Au final on découvrira qu’elles ont bien plus qu’un palier à partager, et qu’en réalité elles partagent déjà le même homme. Mais l’affaire se corse lorsqu’elles apprennent par répondeur respectif, que ce Bruno, objet de tous leurs ressentiments, les quitte pour aller convoler ailleurs. Ces petits secrets vont nous amener de surprises en rebondissements !

C’est une comédie piquante et bien ficelée, très drôle, un duo efficace, des répliques croustillantes et une fin totalement inattendue.

Jean Franco, auteur entre autre de « Panique au ministère ! » et « Jamais 2 sans 3 ! » qui se joue actuellement au Théâtre du Palais Royal,
nous livre avec ce 15 août sur palier une pièce d’une délicieuse joute verbale et sentimentale.

On passe un très bon moment. Je vous le recommande vivement !!!!

Si une telle mésaventure vous arrive, réfléchissait bien avant d’aller demander de l’aide à vos voisins de palier, il se peut que vous ne les voyiez plus de la même façon après avoir vu cette pièce.

du mercredi au samedi à 19h jusqu’au 4 mai
à la comédie des 3 bornes
32, rue des 3 bornes
75011 Paris

Paul

Faites comme Paul : devenez rédacteur d’un soir pour Vu Sur Scène et obtenez des invitations gratuites en échange d’un article, informations ici : théâtre gratuit.

Rédacteur invité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting