A la Edouard Baer

J’avais hâte. Hâte de retrouver Edouard Baer sur les planches parisiennes dans son spectacle. Retrouver car il y a quelques années, j’étais aller voir la Folle et Véritable Vie de Luigi Prizzoti. Je m’étais dit (assez modestement) « qu’il pouvait mieux faire ». J’avais donc hâte de voir si il avait fait mieux. J’avais aussi hâte de découvrir Leila Bekhti sur les planches, son premier rôle au théâtre. Bref j’avais hâte.

Tout d’abord arrivée dans ce superbe théâtre des Champs Elysées que je ne connaissais pas, le théâtre Marigny. Très belle salle, superbe coupole… mais j’avais quand même hâte que ça commence. Les lumières s’éteignent… ça commence.

Le pitch est rapide : Edouard Baer joue son propre rôle. On lui demande de créer un spectacle pour le G20, un spectacle qui doit représenter la France.  La pièce, enfin le spectacle n’est autre que la préparation (ou plutôt la tentative de préparation) de ce show qui est censé en mettre plein la vue aux chefs d’états étranger, un show à la française.

Première déception : pas de Leila. Alors Léa Drucker était parfaite mais que voulez-vous Mlle Bekhti me fascine. Alors voilà. Mais d’après ce que j’ai lu ici ou là, et ce que j’ai pu voir sur scène, il est difficile d’exister à côté de Sieur Baer. Car oui, lorsqu’Edouard Baer est sur scène, c’est un vrai délice. Du Baer tout craché : soit on aime, soit on n’aime pas. Si vous n’aimez pas, n’y allez pas mais si vous aimez… ça faisait un petit moment que je n’avais pas rit comme ça au théâtre. Remarque du tac au tac, bouc émissaire martyrisé, mauvaise foie… le texte est jubilatoire. Je n’ai pu malheureusement mémoriser qu’une seule tirade (il y en a tant). Alors qu’il a du mal à faire entendre raison à la femme de ménage, Edouard Baer se met face à elle : « Regardez-moi. Tout en moi vous dit non. » Jouissif. Ah si une autre me revient. Alors qu’il se fait copieusement engueuler, pour calmer le jeu, Edouard Baer demande à son interlocuteur : « tu peux me la faire en tranche plus fine ? ». Jouissif bis.

Mais lorsqu’Edouard Baer n’est plus scène, ça se gatte. Non pas que les comédiens soient mauvais : Léa Drucker, Atem Kelif, Philippe Duquesne (ex Deschiens) jouent très juste. Mais l’ennui n’est malheureusement pas loin (mais on n’y est pas) et on guette vite le retour du roi soleil. Mister Baer.

Mais je ne vous jouerais pas le coup du blogueur blasé : j’ai pris mon pied ce soir là au théâtre de Marigny avec un spectacle très actuel « sur la France », sans se prendre au sérieux mais en traitant tout de même de l’actualité. Un spectacle puisqu’on y chante, on y danse, on y délire, et on s’y amuse puisque manifestement toute la troupe prend un plaisir certain sur scène. Vous l’avez compris, je vous conseille d’y courir, si en ces froides soirées d’hiver, vous avez envie de décompresser un peu avec un spectacle drôle et réussi. Et je ne vous cache pas que j’y retournerais bien pour voir la version avec Leila Bekhti et Vincent Lacoste… juste pour le plaisir comme dirait Herbert.

La bande annonce pour vous donner une idée plus visuelle :

 

Au théâtre Marigny
jusqu’au 9 février
du mardi au samedi à 21h – matinée le samedi à 16h30 à partir du 1er décembre 2012

Jef

A propos de Jef
Au simple mot insolite, il est toujours prêt à faire quelques km en plus. Passionné de voyage, il anime Voyage-Insolite.com et son blog perso Vol714.com, le jour devient dealer de gadgets avec Super-Insolite.com et le jeudi organise l’apéro avec Aperodujeudi.com. Et la nuit dort. Parfois.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting