Joyeux Deuil

Samedi soir, direction le petit théâtre de l’Aktéon dans le 11e, cher à mon cœur puisque j’ai vécu juste à côté – et l’ai aussi fréquenté – pendant les cinq premières de ma vie parisienne, pour assister à l’une des représentations de Joyeux Deuil.

Le pitch : à l’occasion des préparatifs de la fête d’anniversaire de leur mère, une célèbre actrice, les demi-sœurs Zoé et Myriam font la connaissance de Yasmina, jeune femme médecin venue leur poser quelques questions sur leur famille. Nées de deux pères différents et absents, Zoé et Myriam sont aussi proches que leur vécu, leur relation à leur mère et leur caractère sont opposés.

Mon avis : j’ai passé une heure de pur plaisir avec ces trois comédiennes talentueuses et généreuses. L’histoire n’a été pour moi que le prétexte de cette délicieuse interprétation à trois voix, en trois tableaux : un trio attachant, avec trois personnages très différents, trois physiques et trois personnalités artistiques bien trempées. Les répliques sont savoureuses et drôles. Mon coup de cœur de la soirée : le personnage de Myriam et sa longue tirade de la fin qui m’a laissée bouche bée et m’a donné un large sourire pour clôturer la pièce.

Le deuil est donc vraiment joyeux, avec un bémol sur l’histoire en elle-même qui ne fait qu’effleurer le fond de certains sujets abordés (les relations triangulaires de toutes sortes, l’Œdipe, la répétition de l’histoire familiale…) : peu importe, rien que pour voir le mascara de Myriam couler sur ses joues dans un moment d’émotions fortes vraisemblablement entremêlées, il faut y aller !

Aktéon théâtre
11, rue du général Blaise, Paris 11e
plus à l’affiche

Aline

Faites comme Aline : devenez rédacteur d’un soir pour Vu Sur Scène et obtenez des invitations gratuites en échange d’un article, informations ici : théâtre gratuit.

 

Rédacteur invité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting