Y’a de l’otage dans l’air : sans jamais dépasser les bornes !

Vous avez envie de passer une soirée détente et théâtrale ? Alors la pièce « Y’a de l’otage dans l’air » à la Comédie des 3 bornes est tout à fait appropriée : la salle est certes petite mais a pour grand avantage de favoriser la complicité entre le public et les comédiens et de contribuer à une ambiance très conviviale.

L’histoire ? déjantée et improbable : comment deux co-locataires (un avocat débutant et une jeune femme enceinte de plus de 8 mois, mais pas de lui !) voient leur journée chamboulée par l’arrivée tonitruante du frère du jeune homme, comédien en herbe un brin simplet, qui les embarque dans une prise d’otage délirante pour soit disant se sortir d’une mauvaise passe. Mais c’est sans compter sur un tourbillon de catastrophes et quiproquos tous plus délirants les uns que les autres… avec 3 comédiens qui donnent bien le change, et une voix off qui donne le la : le policier négociateur, le voisin…

La fin ? on ne vous la dit pas bien sûr, sauf un petit indice : les coups de feu font place aux coups de cœur… En résumé, une bande son entraînante, de bons comédiens qui maîtrisent leur jeu et ont la pêche, un scénario aux ficelles un peu grosses mais qui est très efficace puisqu’il atteint un objectif important: ne pas ennuyer le spectateur !

De péripéties amusantes en rebondissements, on passe un bon moment devant ce spectacle sans prétention mais qui fait sourire et aimer encore plus le théâtre de quartier.

Comédie des 3 Bornes
32 rue des Trois Bornes, 75011 PARIS
Métro Parmentier (L3) ou Goncourt (L11)
www.trois-bornes.com
Tél. : 01 43 57 68 29
Du 4 octobre 2012 au 6 janvier 2013
Texte et mise en scène : Franck Duarte
6 comédiens en alternance

Sophie

Faites comme Sophie : devenez rédacteur d’un soir pour Vu Sur Scène et obtenez des invitations gratuites en échange d’un article, informations ici : théâtre gratuit.

Rédacteur invité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting