La Souricière d’Agatha Christie au Gymnase

Après une descente dans les entrailles du théâtre du gymnase, c’est dans un lieu chaleureux que le spectateur peut s’asseoir. Douce chaleur, mur de pierres jaunes aux couleurs paisibles, lumière tamisée… Mais hélas, ce confort n’est que de courte durée. Un cri. Un sifflement obscur. Et alors que le printemps vient à peine d’éclore, c’est dans un hiver froid et glacial que la pièce débute.

Un meurtre. Une maison. Un huis clot. Et oui, nous sommes bien là dans un classique d’Agatha Christie. Revoir ses classiques de contes anglais pourra être utile, la comptine des 3 souris aveugles n’étant que peu connue du publique français.

Des invités, tous autant odieux les uns que les autres, mais source et catalyseur d’humour pour le plus grand plaisir des spectateurs. Avec chacun son lot de mystères.

Qui donc est le coupable ? Lui ? L’autre ? Chaque indice est distillé, entrainant le spectateur dans l’enquête. Puis le doute. Qui donc ment ?Une chose est sûre : le funeste destin est en marche, et le compte à rebours n’ira pas plus loin que la fin de la pièce.

Le jeu des lumières et l’ambiance sonore, correctement calibrée et suivant le jeu des acteurs, est un plaisir des sens. Certains
accessoires, telle une vraie cigarette allumée sur scène quelques instants, pourra cependant déplaire.

En conclusion, un vrai plaisir, même si l’étonnante fin ne paraitra pas si étonnante pour d’autres amateurs d’énigmes en tout genre. Mais même ces derniers passeront un bon moment.

A tous ceux qui verront la pièce, bien sûr, merci de ne pas révéler l’identité du coupable aux spectateurs potentiels. Ou sinon…

Pour voir cette pièce rendez vous au Petit Gymnase à Paris 10ème 38 boulevard Bonne Nouvelle tous les dimanche à 15h30.

Aurélia

___________________________________________

Faites comme Aurélia : devenez rédacteur d’un soir pour Vu Sur Scene et obtenez des invitations gratuites en échange d’un article, informations ici : théâtre gratuit.

Rédacteur invité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting