Le Bourgeois Gentilhomme à la Porte Saint Martin

C’est du côté du théâtre de la Porte Saint Martin que Molière a décidé de revenir. Bon c’est vrai on a décidé pour lui, notamment Catherine Hiegel, la metteur en scène qui nous propose son Bourgeois Gentilhomme. Et pour l’interpréter : François Morel. C’est un peu la star malgré lui François Morel : en conférence de presse, il nous expliquait qu’il était un peu gêné de voir son visage prendre les 3/4 de l’affiche alors qu’il tenait à souligner l’énorme travail de toute l’équipe, qui s’apparente à une véritable troupe mais qui n’en est pas une, puisque la pièce finit chacun repartira de son côté.

Et pourtant, François Morel est brillantissime dans ce rôle. Quand on y pense (et c’est généralement ça les bonnes idées : elles paraissent évidentes), quoi de plus évident que François Morel, en bourgeois, excellent commerçant, qui n’aspire qu’à l’élévation sociale par tous les moyens mais sans en avoir la carrure : il est pataud et ridicule à tous les niveaux ! La philosophie, où le philosophe lui fait découvrir la prononciation du « O », l’entrainement aux armes où même l’une de ses servantes le terrasse sans faire grand chose, la drague d’une comtesse où il est tourné en ridicule… mais le rire n’est pas dans les échecs de Mr Jourdain, il est dans son application, son réel investissement dans toutes ces matières où il est novice, son humanité. Et nous l’avons tous vécu, à des degrés divers : faire semblant de maîtriser, de comprendre, d’appartenir à un milieu ou un groupe. Ce n’est pas nouveau, mais le génie de Molière est là : nous faire rire de nous. Imaginez François Morel en élève appliqué mais qui loupe tout : vous aurez un peu de tendresse et beaucoup de rires !

Bien sûr l’ex Deschiens ne fait pas tout : la mise en scène met très bien en valeur les balets de Luli, tout comme les situations imaginées par Molière. Les décors sont somptueux et bien pensés et l’harmonie des musiciens, des danseurs et des comédiens donne une âme toute particulière au spectacle. Marie-Armelle Deguy incarne une Mme Jourdain un peu excentrique mais qui a décidé de ne pas se laisser perdre dans les folies de son mari, et n’oublie pas le bonheur de sa fille, contrarié par les rêves de mariage somptueux pour élever Mr Jourdain au rang de Gentilhomme.

Un spectacle de 3 heures (avec entracte) où vous prendrez énormément de plaisir, même si comme nous, vous avez les pires places du théâtre (3ème étage, 10 cm pour des jambes pliées en 4) !

Une petite vidéo pour essayer de saisir l’ambiance :

Comédie-ballet de Molière et Jean-Baptiste Lully

Mise en scène de Catherine Hiegel

Avec François Morel

Distribution : Alain Pralon Sociétaire honoraire de la Comédie-Française, Marie-Armelle Deguy, Olivier Bioret, Anicet Castel, Stephen Collardelle, Joss Costalat, Eugénie Lefebvre, David Migeot, Emmanuel Noblet, Romain Panassie, Camille Pelicier, Gilian Petrovski, Géraldine Roguez, Frédéric Verschoore, Héloïse Wagner et l’Ensemble Baroque La Rêveuse.

Décors : Goury
Lumières : Dominique Borrini
Costumes : Patrice Cauchetier
Chorégraphie : Cécile Bon
Direction musicale : Benjamin Perrot
Coiffures et maquillages : Véronique Soulier-Nguyen
Assistante à la mise en scène : Natacha Garange
Travail vocal : Vincent Leterme

Représentations

Du 12 janvier au
27 mai 2012
Du mardi au vendredi à 20h00
Le samedi à 20h30
Le dimanche à 15h00
Durée : 3h00, entracte inclus

Tarifs des places

De 16 € à 56 €
selon la catégorie

Jef

A propos de Jef
Au simple mot insolite, il est toujours prêt à faire quelques km en plus. Passionné de voyage, il anime Voyage-Insolite.com et son blog perso Vol714.com, le jour devient dealer de gadgets avec Super-Insolite.com et le jeudi organise l’apéro avec Aperodujeudi.com. Et la nuit dort. Parfois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting