Bienvenue à Garbage Land

Bienvenue à Garbage Land : dès le départ vous êtes plongé dans une ambiance sombre, peu de lumière, musique et bruit assourdissant. Mr Léon arrive après avoir déchargé et arrangé les ordures venant de l’extérieur via le ballet des camions qu’on entend. Il a été condamné à classer, trier et faire tenir dans des souterrains des millions de tonnes d’ordures déverser quotidiennement par les habitants qui sont aussi d’immenses consommateurs. C’est dame Nature qui l’a réduit à cet état, il est vrai aussi que Mr Léon s’est enrichie grâce à son idée d’envoyer les ordures dans l’espace, sans se soucier des conséquences.

Depuis sa vie est un enfer, il doit absolument tout noté, la moindre erreur de calcule mettrait en danger son installation, ainsi que la vie de sa chère petite fille,La Rochelle, le trie est une question de survie. L’arrivée de Juliette, sortie d’une poubelle à la recherche de Pouky son chat, va bouleverser l’équilibre fragile de Garbage Land.

Le spectacle se passe dans un espace intéressant par rapport au thème, lieu tenu secret, dans une cave voutée avec une proximité chaleureuse par rapport à la scène et aux comédiens. Nous saluons la magie des décors fait à partir de matériaux de récupération et qui introduisent de la magie et poésie au spectacle. Moment agréable à partager ouvrant sur un échange possible sur la nécessité du tri au niveau individuel et collectif de manière intelligente.

GARBAGE LAND du 7 janvier au 31 mars 2012 du mercredi au samedi à 18h
Théâtre de l’Essaïon: 6, rue Pierre au Lard 75004 Paris
Compagnie « ça s’ peut pas »
Métro: Hôtel de ville – Rambuteau ( ligne 1)
Tarifs: Adulte 12 euros, enfant 10 euros et réduit 8 euros.
www.essaion.com

Rehima 

___________________________________________

Faites comme Rehima : devenez rédacteur d’un soir pour Vu Sur Scene et obtenez des invitations gratuites en échange d’un article, informations ici : théâtre gratuit.

Rédacteur invité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting