Sugar Da Moore & Coquineries Show au Tambour Royal

J’avais rendez-vous ce soir là avec le charme, la danse, les pin-up, j’avais rendez-vous ce soir là avec Sugar Da Moore au Tambour Royal. A vrai dire, je ne savais pas trop à quoi à m’attendre: « Le Coquineries Show » m’intriguait. Strip-tease ? one woman show ironique sur les pin-ups ? Ouverture de rideau, place au spectacle… Place à la reine de l’effeuillage burlesque et ses 12 tableaux.

coquineries-show-s6-copiright-franck-harscouet.jpg

D’abord explication de texte : pour Sugar Da Moore, le strip-tease a pour but la nudité, alors que l’effeuillage a pour but de raconter une histoire. Nous y sommes. Ce qui n’enlève rien à la sensualité du spectacle : bas nylons, talons aiguilles, corset… tous les apparats de la pin-up nous emmènent à travers 1001 références au 7ème art, aux années 50, au voyage (ah la Gueisha…).

coquineries-show-s1-copiright-franck-harscouet.jpg

Musique, chorégraphie, enchainement, le spectacle se déroule, sans une once de vulgarité, avec charme et professionnalisme. Les interludes vidéos sont plutôt bien sentis et apporte à cet univers, digne d’un Dita Van Teese, du sens. Seule petit accro aux jolis bas noirs de Madame : j’ai regretté qu’au final, les tableaux ne soient pas vraiment liés entre eux et ne racontent pas un peu plus la vie de cette divine créature qui se réveille et se couche sous nos yeux coquins en ayant passé sa journée à se vêtir, se dévêtir, danser, à nous charmer. Un spectacle à part, que les fans de Betty Boop et des pin-up des années 50 ne peuvent pas manquer.

Jusqu’au 29 juin, tous les mardis à 21h au théâtre du Tambour Royal
94, rue du Fb du Temple
75011 Paris

affiche-coquineries-show.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting