Love is in the air

deux_amoureux_paris

Pour la première de « Deux amoureux à Paris », qui a pour écrin le Théâtre de la Contrescarpe, la file d’attente serpentait jusqu’à la place du même nom. Dans ce théâtre de poche, les VIP du jour s’engouffraient jusqu’au petit balcon. « Deux amoureux à Paris », c’est l’histoire – vraie – d’un duo d’artistes : Aude Brenner, ex-meneuse de revues aux Folies Bergères, et Régis Simon, musicien-chanteur au look « titi parisien ». Couple à la vie comme à la scène, ils ont monté un spectacle qui racontent leur début de vie d’artistes à Paris, les paillettes en moins !

Les enchaînés

Espejo

La lumière monte sur le décor d’un appartement classique, simplement meublé, où l’on distingue deux protagonistes, l’un assis dans un canapé, l’autre agenouillé. L’atmosphère est orageuse, une querelle de couple lambda qui semble pourtant ne pas coller. Tel un leitmotiv, Adam n’arrête pas de scander : « tu vas m’apprendre et je vais t’apprivoiser ». La lumière se fait sur la jeune femme prostrée : à la stupeur des spectateurs, elle est en réalité enchaînée – littéralement.

La Lesbienne invisible achète des Chatons violents

oceanerosemarie

Après La Lesbienne invisible, Océanerosemarie revient sur scène avec son nouveau spectacle, Chatons violents.

Bien que son premier spectacle La Lesbienne invisible ait eu beaucoup de succès et reçu beaucoup d’échos dans les médias parisiens, son deuxième one woman show Chatons violents est joué dans la plus grande discrétion. Peu (voire très peu) d’articles, pas d’affiches dans le métro… Pour savoir qu’Océanerosemarie joue à nouveau, il faut soit être un très grand fan et la suivre sur les réseaux sociaux, soit passer par hasard devant la Comédie des Boulevards et voir l’affiche de Chatons violents… Comme moi !

Pourtant, le spectacle vaut le détour. Si l’affiche montre une Océanerosemarie tout en douceur, visage raphaélite, pose de Madone à col Claudine et chat à poils longs d’une sagesse exemplaire, sur scène c’est une autre histoire. Océanerosemarie bouge, danse et parle à une vitesse impressionnante durant 1h15. Une boule d’énergie qui emporte avec elle un public composé quasiment uniquement de BBB. Soit les « bons bobos blancs », comme elle les appelle, et qu’elle s’applique d’ailleurs à dézinguer. Avec beaucoup d’humour et d’autodérision certes, mais parfois avec un ton un brin moralisateur qui peut faire (sou)rire jaune.

De Paris à Montreuil

En effet, elle n’hésite pas à caricaturer, tout au long de son spectacle, les caractéristiques de ces BBB, qui quittent Paris pour Marseille (la plage, le soleil, prendre son temps) avant de revenir s’installer à Montreuil (dans des maisons rouge sang – ou bleu klein – avec des jardins entourés de bambous… tellement original).

Là, ils s’enthousiasment que leurs enfants aient une amie arabe et passent leurs vacances à Belle-Ile, à Saint-Moritz ou en Floride. Ils se disent de gauche, mais sont devenus de plus en plus ouvertement racistes. Prêts à donner leur avis sur tout (et notamment sur des sujets plus que complexes, comme la prostitution), ils se renseignent non pas en lisant des essais spécialisés, mais en appelant leurs amis !

Cette critique féroce, mais quelque peu facile, de ces BBB, est entourée d’anecdotes sur sa vie de lesbienne en couple, qui doit faire face aux désagréments du quotidien (où les sms enflammés des débuts sont remplacés par des sms rappelant d’acheter du papier toilette), mais surtout qui a acheté non pas un, mais deux chats ! Des histoires connues par tout un chacun qui donne un peu de légèreté à ce spectacle non pas violent, mais énergique.

Océane REDON

On n’est jamais à l’abri de rien

abribus-theatre-affiche

Alors oui, si vous avez l’habitude des grandes salles autant que vous le sachiez tout de suite le théâtre de la Comédie des 3 Bornes est un tout petit théâtre. Si petit qu’il n’y a pas de toilettes alors il faut prévoir avant de s’installer dans cette salle de 45 places.

Mais l’avantage de ce lieu si intimiste, c’est que l’on est au plus près des comédiens, rien de leur jeu
ne nous échappe. Maintenant que vous voilà prévenus et à votre aise, vous allez pouvoir assister à une belle
rencontre, celle d’Isa et Eric.

Elle, c’est une star de cinéma, imbue d’elle même, hystérique et hypocondriaque. Lui est apiculteur,
calme nonchalant et serviable. Elle, elle vit à 200 à l’heure amoureuse des frissons que peut procurer la vie parisienne.

Lui, et bien il prend le temps, amoureux du silence il vit en harmonie avec cette nature qu’il
apprécie tant. Et voilà que le hasard et les errements de la technologie moderne vont faire se rencontrer ces 2
caractères aux antipodes l’un de l’autre. Coincés sous un abribus au fin fond des Cévennes à attendre
l’arrivée d’un bus qui passera… ou pas, ils vont s’apprivoiser tout au long de la pièce. Et si finalement ce n’était pas qu’un bus qu’ils attendaient l’un l’autre ?

Quand on sait que cette pièce a été jouée par Florence Foresti souhaitons le même parcours à ces deux bons comédiens avec une mention spéciale pour Sophie Baudin excellente dans son rôle et qui incarne très bien son personnage dans un décor simple mais bien pensé.

L’Abribus les jeudis, vendredis et samedis jusqu’au 9 mai à 21H30
Comédie des 3 bornes
32 rue des 3 bornes
750011 Paris
M°11 Goncourt ou M°2 Couronnes

Carine

Le Grand Marabout guérit tout… Et vous fait rire surtout !

MaraboutShow_full

Votre femme ne vous regarde plus, votre patron vous rend fou, la banque vous harcèle et vous avez constamment la chanson « Libertine » de Mylène Farmer dans la tête ? Ne cherchez plus : la Grand Marabout a la solution à tous vos problèmes. Attention, vous faites partie d’un petit groupe de privilégiés : couchez tous vos maux sur papier et pénétrez dans sa caverne embrumée d’encens !

Le Bouffon du Président

Affiche-le-bouffon-du-president

Un ancien président revanchard qui ressemble comme deux gouttes d’eau à ce cher Nicolas Sarkozy, un humoriste qui a pris l’habitude de faire de ce sosie de Sarkozy sa tête de turc. A l’affiche de cette pièce d’Olivier Lejeune, des personnalités telles que Franck de Lapersonne, Michel Guidonni et Cécile de Menibus, qui, à cette occasion, fait sa grande première au théâtre.

A la mode Guillou

image001.png@01D02F2D.9D721E80 (2)

Alors je ne savais pas vraiment ce que j’allais voir… Le titre et l’affiche de la pièce étaient sympas. Allons-y… Moi qui m’attendais à plusieurs personnes sur scène, voilà un petit bonhomme avec sa guitare, qui nous raconte une histoire, celle d’un chanteur en quête du grand Johnny Originel, déambulant le long de la rue Oberkampf, entre bars, restaurants, boucheries, boulangeries avec pour point d’orgue, l’arrivée, le Saint Graal : Le Bataclan.

La boucherie au Café de la Gare

tete_lard

Rien n’est plus nostalgique que de passer une merveilleuse soirée au coeur de Paris dans cet endroit mythique du Café de la Gare, rappelant tant de souvenirs inoubliables étant toujours aussi authentique dans ce petit espace très chaleureux, on ne peut oublier le passage du tremplin des comédiens talentueux qui ont fait une carrière fulgurante.

Les impros Dakodah, on y va !

odah_dako

Pas besoin d’être particulièrement féru d’impro ou même familier du genre pour apprécier l’énergie qu’Odah et Dako déploient sur scène. Les deux comparses ont la pêche, de la répartie et une fâcheuse tendance à empêcher les personnes venues moroses à repartir dans le même état.

odah_dako

C’est reparti : 2 invitations contre un article !

Affiche-400X600-TT-de-LARD-03

Après un dernier semestre amorphe, Vu Sur Scène est de retour avec aujourd’hui 14 invitations pour 7 spectacles à découvrir sur Paris. Vous connaissez le processus : vous vous inscrivez ici et un tirage au sort est effectué parmi les inscrits.

Si vous êtes choisi, vous pourrez choisir la date et une fois le spectacle vu (sur scène hein), vous aurez une semaine pour nous envoyer votre article.
Allez c’est reparti, on attend vos inscriptions. Bonne chance!

Powered by WordPress | Free WordPress News Theme by Free WordPress Themes | Thanks to Premium Themes and WordPress 3 Themes