A la mode Guillou

image001.png@01D02F2D.9D721E80 (2)

Alors je ne savais pas vraiment ce que j’allais voir… Le titre et l’affiche de la pièce étaient sympas. Allons-y… Moi qui m’attendais à plusieurs personnes sur scène, voilà un petit bonhomme avec sa guitare, qui nous raconte une histoire, celle d’un chanteur en quête du grand Johnny Originel, déambulant le long de la rue Oberkampf, entre bars, restaurants, boucheries, boulangeries avec pour point d’orgue, l’arrivée, le Saint Graal : Le Bataclan.

La boucherie au Café de la Gare

tete_lard

Rien n’est plus nostalgique que de passer une merveilleuse soirée au coeur de Paris dans cet endroit mythique du Café de la Gare, rappelant tant de souvenirs inoubliables étant toujours aussi authentique dans ce petit espace très chaleureux, on ne peut oublier le passage du tremplin des comédiens talentueux qui ont fait une carrière fulgurante.

Les impros Dakodah, on y va !

odah_dako

Pas besoin d’être particulièrement féru d’impro ou même familier du genre pour apprécier l’énergie qu’Odah et Dako déploient sur scène. Les deux comparses ont la pêche, de la répartie et une fâcheuse tendance à empêcher les personnes venues moroses à repartir dans le même état.

odah_dako

C’est reparti : 2 invitations contre un article !

Affiche-400X600-TT-de-LARD-03

Après un dernier semestre amorphe, Vu Sur Scène est de retour avec aujourd’hui 14 invitations pour 7 spectacles à découvrir sur Paris. Vous connaissez le processus : vous vous inscrivez ici et un tirage au sort est effectué parmi les inscrits.

Si vous êtes choisi, vous pourrez choisir la date et une fois le spectacle vu (sur scène hein), vous aurez une semaine pour nous envoyer votre article.
Allez c’est reparti, on attend vos inscriptions. Bonne chance!

Un mythe parisien

TOURISME PARIS

C’est dans les arènes de Montmartre que l’on retrouve à la tombée de la nuit la compagnie du Mystère Bouffe pour une interprétation du célèbre “Notre Dame de Paris” de Victor Hugo. Dans le cadre du 15e festival des Tréteaux Nomades, à l’initiative de la compagnie, le public est invité à retrouver à la fin de l’été des personnages célèbres tels que d’Artagnan, Cendrillon, Scapin ou encore Quasimodo, dans des lieux insolites de Paris. Ainsi, c’est aux arènes de Montmartre, à la Bellevilloise, place Sainte Marthe que l’on se laisse replonger dans des mythes d’un autre temps, certes, mais dont l’écho est toujours bien réel aujourd’hui.

« Cuisine et dépendances » à la sauce montmartroise

theatree-cuisine-et-dependances

Le petit théâtre Le Funambule, situé à Montmartre, s’attaque à un célèbre texte français « Cuisine et dépendances ». Avec plus ou moins de succès.

Cosignée du tandem Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, « Cuisine et dépendances » est une pièce de théâtre culte devenu un film tout aussi célèbre. C’est l’histoire de Sandrine et Jacques, qui invitent Charlotte et son mari, un couple d’amis perdu de vue depuis dix ans. Soirée à laquelle sont également conviés Georges, l’ami parasite, Frédéric, le frère de Sandrine, et sa petite amie Maryline. Mais évidemment, la soirée ne se déroule pas très calmement, entre jeu de pokers, jalousie, retrouvailles amères et crise de nerf.

Les escamoteurs au travers des siècles

le-cercle-des-illusionnistes-big

 

« Le cercle des illusionnistes », qui passe actuellement au Théâtre La Pépinière, revient avec poésie sur la naissance du cinéma.

le-cercle-des-illusionnistes-big

Ils changent de nom selon les siècles mais leur métier reste le même. Eux, ce sont les escamoteurs. Simples magiciens au 17e siècle, capables d’emberlificoter leur public grâce à leur agilité, leur ruse et leur bagout, ils ont ensuite utilisé les nouvelles technologies, comme le kinétographe à la fin du 19e siècle, pour développer leur art tout en modernité.A la manière d’un Georges Méliès, qui a su utiliser cet outil, moderne pour l’époque, pour impressionner et faire rêver.

C’est cette histoire que les six comédiens du « Cercle des illusionnistes » retracent. Si la pièce est un peu confuse au début, si on se perd dans les noms des différents personnages et dans les époques, le talent des comédiens, la mise en scène originale et les dialogues gardent l’œil et l’oreille en éveil. Jusqu’à ce que toutes les intrigues s’emboîtent pour former une histoire chronologique et logique. Avec une touche de magie qui ne pourra qu’émerveiller petits et grands.

Le Cercle des illusionnistes
Jusqu’au 16 août
du mardi au samedi à 20h30
Au théâtre de la Pépinière,
7, rue Louis Legrand 75002 Paris

Océane

Pascal Provost est certifié non conforme, c’est officiel

10325583_10152139521545684_8774998618795752988_n

Si vous aviez des doutes, je vous rassure tout de suite : Pascal Provost est bel et bien certifié non conforme. Certes c’est le nom de son premier spectacle auquel j’ai eu la chance d’assister, mais c’est surtout vrai. Déjà au théâtre de la Michodière dans de Filles en Aiguilles, Pascal avait brûlé les planches, j’avais pu l’interviewer  pour son single déjanté “Chope La”, c’était donc bien normal d’aller le voir foutre le feu au petit théâtre de l’Echo pour la deuxième représentation de son one-man show. 

10325583_10152139521545684_8774998618795752988_n

Mais que diable veut nous dire Mister Provost ? Plein, plein de choses, d’ailleurs ça part un peu dans tous les sens. Du coloc’ boulet à la dette publique en passant par le cancer, Pascal n’a peur de rien et nous fait rire avec tout. Mon préféré ? Ce député qui tente face à l’Assemblée Nationale de justifier sa proposition de loi pour légaliser le cannabis. Très bon moment.

Même si la peinture est encore fraîche je peux vous dire que Certifié Non Conforme va valoir le détour à la rentrée, histoire de commencer l’année par de grands éclats de rire. Pas encore de dates annoncées mais nulle doute que Pascal Provost va prolonger l’aventure du one-man show pour notre plus grand plaisir !

A suivre…

Pascal sera à la rentrée à l’affiche du “Charlatant” de Robert Lamoureux.
> plus d’infos ici 

Brunchez avec BONAF !

bonaf

Il est toujours extrêmement agréable de découvrir les différents théâtres parisiens, le Théâtre BO Saint-Martin ne fait pas exception. Tous les ingrédients sont réunis pour passer une bonne soirée : un public enjoué, un théâtre charmant et un BONAF jovial. A cet égard, BONAF tient ses promesses. Survolté, l’accent chantant, BONAF dépeint avec tendresse et dynamisme une véritable fable, urbaine et burlesque.

Cinéma Concerto !

Affiche-CC-Kibélé-6mars.WEB_

 

Le 2 avril au soir, Le Kibélé a accueilli l’équipe du cinéma concerto. Composé de cinq artistes (quatre musiciens et un cinéaste/réalisateur), le groupe nous entraîne dans une ambiance unique, faite de musique et d’images. « Le cinéma concerto est un
spectacle envoûtant et recréant la magie de la naissance du cinéma, quand image et musique racontent, ensemble, une histoire. »

Powered by WordPress | Free WordPress News Theme by Free WordPress Themes | Thanks to Premium Themes and WordPress 3 Themes