Check-up de Serge Serout : la critique

missd03.jpg Micheline Dax

Hier soir, dans la petite salle des Mathurins, il y régnait une sorte de nostalgie … Peut-être, avais-je trop regardé les vieilles affiches qui ornent les murs de ce théâtre chargé d’histoire ?…

Il faut dire que Sacha Guitry, alors âgé de vingt ans en décembre 1905, fit ses premiers pas ici , en tant qu’auteur dramatique avec une comédie : ‘Nono‘. Des artistes de légende comme Gérard Philipe et Michel Auclair se produiront également sur la scène des Mathurins. Dans les années 1940, c’est au tour de Maria Casarès d’y briller dans plusieurs pièces de John Millington Synge et ‘Le Malentendu’, première pièce écrite par Albert Camus .

Hier soir donc , un vent de « gouaille parisienne » à la Arletty soufflait dans ma mémoire. Cette atmosphère me faisait penser également aux romans et autres pièces de Théâtre d‘Alphonse Boudart, avec sa manière très parisienne de s’exprimer…

harcourt013-1.jpg

Sacré bout de bonne femme, cette Micheline Dax du haut de ses 83 ans ! Les cheveux ont blanchis par les années mais son regard et son sourire sont , plus que jamais, remplis de malice !

Le rideau se lève, on la découvre assise sur une chaise quelquonque et on comprend dès lors, ce que Michel Bouquet disait dans ses cours au conservatoire :

 » un bon comédien ne fait rien, il est !… Tout simplement... »

Sa voix posée, forte, sans faiblesse nous replonge dans les souvenirs de notre enfance (voix de Peggy la cochonne dans le Muppets show, Calamity Jane dans Lucky luke, ..).

Dans Check up , elle campe le personnage d’une veuve teigneuse, sectaire, revêche et ricanante, qui , au soir des obsèques de son mari va prononcer un éloge funèbre aussi jubilatoire que féroce. Tout y passe, dans l’ordre, et sans négliger les détails !

Emouvante, sarcastiquement drôle quand elle parle de son « minable de mari » qui, en plus « d’être con » , dit-elle « Il a la qualité d’être chasseur ! »

«  Même dans sa boite de sapin , il me fera toujours chier, ton père ! Minaaable, je te dis . Con et moche, voilà comment il était ton père!… »

… dira-t’-elle à son fils qu’elle juge tout aussi minaaable que son père et que son grand-père !

Véritable pilier du théâtre de boulevard français des années 50, elle est toujours aussi remarquable ! Et pour clôre cette belle pièce et pour notre plus grand plaisir, elle sifflote un de ces petits airs de rossignol qu’elle sait si bien faire.

Les comédiens qui l’accompagnent ( Yvan Varco , Directeur du théâtre depuis 2006 avec Daniel Colas, Anne deleuze, Claire Chastel, Gaelle Lebert (elle jouait le rôle de la blonde nunuche dans  » j’aime beaucoup ce que vous faites » ) essaient de trouver leurs places et ils y arrivent très bien avec chacun , une bonne dose d‘originalité et de sincérité.

La pièce fonctionne, quelques longeurs parfois mais globalement j’ai passé une très bonne soirée et un bon moment de théâtre.

A voir donc …

marina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting