Un fil à la patte 2: la critique

Sacré Georges !

Avant Hier soir, c’etait la Couturière d’ un fil à la patte de Georges Feydeau, le plus célébre des  » Vaudevillistes » au Théâtre de Paris!

La couturière, c’est la dernière répetition avant la Générale qui est la première représentation!

La couturière est réservée à tout le personnel du théâtre, à tous ceux qui ont participé au spectacle ( à l’origine réservée aux services de la couture afin d’effectuer les retouches nécessaires) plus des invités.

20h30: la sonnerie retentit. Les spectateurs ont du mal à se mettre d’accord pour choisir la meilleur place (le placement est libre) puis Alain Sachs, le metteur en scène arrive sur le plateau, face au public, pour annoncer le déroulement de la soirée .

Il precise qu’il s’agit bien d’une répétition et qu’il se réserve donc le droit d’interrompre à tout moment le spectacle pour des réglages de dernière minute.

Et c’est parti pour 2h 20 de courses poursuites, de quiproquos et de cachettes dans le placard.

Un début qui a un peu de mal  à prendre  puis José Paul arrive :

jose_paul4.jpg

et là , c’est la grande classe, très élégant en costume blanc…

Toujours un jeu très subtil, amenant beaucoup de finesse à un style de théâtre, le vaudeville , qui en manque parfois. Il est toujours à la hauteur de nos attentes.

Grande découverte et grand coup de coeur pour Jean-Marie Lecoq, le Général bolivien!

lecoq6988_2.jpg

Bref , j’ai hâte de revoir la pièce en vrai représentation…Très bon spectacle. A voir!

Bon plan : 50% de réduction pour la première semaine !

Sinon n’oubliez pas aussi le Kiosque à la Madeleine et à Montparnasse

Les places du jour en première catégorie sont à moitié prix!

marina

5 Comments

  1. Je le redis dans ce post: excellent pièce où l’on n’arrete pas de rire franchement au ton décalé de José Paul et aux jeux des différents personnages. A ne pas louper !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe without commenting